Association Fondation Bompard
 
 
FAS Equipage Diarville FAS de Novéant
Le FAS Equipage à Diarville a ouvert ses portes en novembre 2010.
L’association Equipage, regroupant plus de 450 bénévoles, amis et parents de personnes handicapées sur le territoire du Saintois en Meurthe-et-Moselle, est à l’origine de cette création.
L’AFB a été sollicitée pour créer et gérer ce foyer, autorisation délivrée par le Président du Conseil Général de Meurthe-et-Moselle le 23 avril 2007.
     
  FAS Equipage à Diarville (54)
48 rue de Mirecourt
54930 Diarville
Tél. 03 83 15 89 90
Capacité agréée :
- 17 places d’accueil permanent
- 1 place d’accueil temporaire
- 8 places d’accueil de jour
 
 

Ce FAS est également le fruit d’une très grande collaboration avec la Mairie de Diarville et les Communautés de Communes du Mirabée, du Saintois, du Saintois au Vermois, et de la Pipistrelle, en associant, dans un projet de territoire, l’ensemble des partenaires de la santé et du médico-social.
Le foyer de Diarville propose divers types d’accueil :
- 17 places d’accueil permanent
- 1 place d’accueil temporaire
- 8 places d’accueil de jour

Un foyer labellisé Pôle d’Excellence Rurale

Ce FAS en construction bois avec des éco-énergies, s’intègre ainsi parfaitement dans un environnement rural, chaleureux et respectueux de la nature. Il bénéficie du label PER Pôle d’Excellence Rurale (concours organisé par le Secrétariat de l’Aménagement du Territoire. Décret n°2007-256 du 27 février 2007), en raison de ses qualités environnementales et :

  • des investissements spécifiques de haute qualité environnementale, prescriptions édictées par les 14 cibles de la démarche HQE mis en place par l’ADEME
  • des moyens informatiques de communication (NTIC), permettant d’assurer l’éco- gestion du bâtiment (contrôle d’accès, énergie, maintenance, sécurité incendie, des biens et des personnes), rendant ainsi le bâtiment intelligent, ainsi que des liaisons avec son environnement (siège social et organismes divers...)
  • des investissements pour une construction de qualité sur le confort et la santé des résidents
  • d’intégrer des technologies appliquées à la vie des résidents visant à étendre leur autonomie et à maintenir et développer leurs capacités.

Une organisation au plus près du résidant

A son arrivée, un projet de vie est défini avec le résidant et/ou son représentant légal, en tenant compte de ses besoins et de ses souhaits. Parmi les activités proposées, la mini-ferme tient une place particulière. Les résidants, accompagnés d’un moniteur, prennent soin des animaux et cultivent un potager.
Chacun des deux groupes de vie est encadré par un responsable de groupe qui gère l’équipe de proximité accompagnant les résidants. Il est l’interlocuteur privilégié des familles et veille au bon fonctionnement du groupe.
Les responsables de groupe et les équipes sont encadrés par le directeur du foyer. Ce dernier travaille en étroite collaboration avec la Direction Générale, les services du siège social, et les réseaux médical et logistique locaux.

La santé au FAS Équipage

Le Foyer d’Accueil Spécialisé est un établissement non médicalisé. A ce titre, les résidants font appel à la médecine de ville et sont donc suivis par le médecin traitant de leur choix comme tout un chacun. Ce dernier prescrit les soins nécessaires au maintien en forme du résidant (kinésithérapie, examens divers, …) et tient informé les membres des équipes de l’évolution de sa santé.
Il sera fait appel si besoin au Service de Soins Infirmiers A Domicile d’Haroué, commune proche de Diarville.

Les partenaires ressources

Implanté en milieu rural, le FAS Équipage fait appel aux ressources locales pour fournir un haut niveau de prestations aux résidants.

La restauration
La Maison de Retraite de la Compassion, située à St Firmin à proximité de Diarville, prépare les repas qui sont livrés en liaison chaude au FAS. Une cuisine est toutefois implantée sur le site pour permettre la confection de repas à thème, de goûters ou d’ateliers culinaires.

L’hôtellerie et la blanchisserie
Le linge des résidants et une partie du linge plat de l’établissement est traité au sein de la blanchisserie de la Maison de retraite de la Compassion à St Firmin. Le personnel du service Hôtellerie assure l’entretien de l’ensemble des locaux, chambres, lieux de vie et locaux généraux selon les protocoles d’hygiènes en vigueur, et participe également à la qualité de vie au sein des unités : aide au repas, activités, embellissement, décoration florale …

Les moyens généraux et services logistiques
La gestion et le suivi des contrats avec nos prestataires externes, les achats de matériel sont sous la responsabilité du directeur du site, en lien avec les équipes de proximité et les services économiques du siège. L’entretien des bâtiments, des parcs et jardins, le suivi des véhicules, …sont assurés par le personnel de maintenance du foyer.

La mini-ferme
La vie au foyer est rattachée aux activités développées dans la « mini-ferme », lieu d’activités en milieu rural, avec l’élevage de quelques animaux et un jardin potager. Elle constitue un véritable atout ouvert sur le village, par les liens et échanges possibles qu’elle offre pour les résidants et pour les personnes qui seront associées à son organisation et à son développement.
Autour de la petite ferme, avec l’élevage de petits animaux et la création d’un jardin floral et potager, le foyer s’efforce :

  • D’amener le jeune adulte à réaliser seul et de façon autonome un certain nombre de tâches simples et répétitives (donner du fourrage, donner du grain, participer aux semis et aux récoltes…).
  • De donner des repères dans le temps (planning des tâches quotidiennes, temps des semis, des récoltes) et dans l’espace au travers des différents lieux de la ferme (conduire les animaux au parc, les rentrer le soir, identifier les lieux pour chaque animal, le jardin…)
  • De valoriser par le sentiment de responsabilité (le confort de l’animal favori dépend de la personne qui en a la charge).
  • De faire prendre confiance en soi, en ses possibilités.
  • D’apprendre à respecter des consignes simples et accepter des contraintes (la prise en charge de l’animal est quotidienne et pérenne)
  • De stimuler les sens : ouïe, odorat, vue, toucher (brosser, caresser, identifier le cri des différents animaux, respirer les odeurs du jardin, goûter aux fruits et légumes de la récolte)
  • De faire prendre conscience de la notion du vivant.

La petite ferme offre ainsi l’opportunité de « faire venir le monde à soi » et de multiplier les occasions de rencontres.
L’accueil de classes d’écoles maternelles ou de classes d’écoles primaires dans le cadre de journées « découverte du monde rural » y est organisé.
En devenant les guides et les initiateurs des enfants de passage, les jeunes adultes handicapés trouvent leur place dans la société et en deviennent acteurs.
Ce type d’expérience cumule le double avantage de renforcer, chez la personne handicapée, la confiance en soi par la valorisation et de permettre à l’autre de modifier son regard sur elle.

Découvrez la mini-ferme en images...
Cliquez sur une vignette, le diaporama s’ouvre. Survolez l’image avec la souris pour voir les onglets "Précédent" ou "Suivant"


JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG JPEG

Financement et frais de séjour

La construction de ce foyer de vie a pu être réalisée grâce au soutien financier d’organismes publics et de mécènes.

Pour son fonctionnement, le Foyer d’Accueil Spécialisé de Diarville est entièrement financé par le Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle.
La contribution aux frais d’hébergement à la charge du résidant est calculée en fonction de ses ressources et sur la base du règlement d’aide sociale. Cette contribution est plafonnée afin que le résidant conserve 30% du montant de l’Allocation Adulte Handicapé à taux plein ou 10% de l’ensemble des revenus annuels, si ceux-ci sont supérieurs à 30% de l’AAH.

Graphisme : NOFACE | Réalisation technique : PRESTA-WEB | Espace privé | Plan du site | Version dynamique